share print

Pipeline santé de la femme

Dans notre recherche constante d’innovation, plusieurs projets de développement sont en cours, visant à proposer les meilleurs traitements possibles dans les domaines de la santé de la femme et de l'endocrinologie.

ROC

Malgré les nombreuses options disponibles sur le marché en termes de contraception orale, il existe encore un besoin pressant de produits sans œstrogène afin de réduire le risque de thrombo-embolie veineuse, en particulier pour les femmes obèses ou présentant d'autres contre-indications aux œstrogènes. La seule méthode hormonale sans œstrogènes approuvée pour une administration orale est la pilule progestative, qui présente un certain nombre d'inconvénients, notamment la contrainte d’une prise à la même heure chaque jour et la survenue possible de saignements irréguliers. A contrario, il a été démontré que la prise quotidienne d’une faible dose par voie orale d’un modulateur des récepteurs de la progestérone, tel que l’ulipristal acétate, inhibe l'ovulation et induit une aménorrhée précoce au cours du traitement. En outre, un traitement sélectif à base de modulateur des récepteurs de la progestérone est associé à des niveaux physiologiques d'œstrogène endogène. Une fois réunies, ces caractéristiques confirment qu'un contraceptif à base d’ulipristal acétate par voie orale ouvrirait une nouvelle voie dans la gestion de la contraception régulière.

Afin de pouvoir apporter la preuve préliminaire qu’une faible dose quotidienne d’ulipristal acétate pourrait être sûre et efficace en termes de contraception, un essai clinique de phase II est en cours dans le réseau d’essais cliniques du National Institute of Child Health and Human Development (NICHD).

Bouchard, P.et al. (2011). “Selective progesterone receptor modulators in reproductive medicine: pharmacology, clinical efficacy and safety.” Fertil Steril 96(5): 1175-1189.
Chabbert-Buffet. N., et al. (2005). “Selective progesterone receptor modulators and progesterone antagonists: mechanisms of action and clinical applcations. “ Hum Reprod update 11(3): 293-307.
Donnez, J., et al. (2012). “Ulipristal acetate versus placebo for fibroid treatment before surgery.” N Engl J Med 366(5): 409-420.
Donnez,J., et al. (2012). “Ulipristal acetate versus leuprolide acetate for uterine fibroids. ” N Engl J Med 366(5) : 421-432.


UPA -IUS

Dispositifs et systèmes intra-utérins (DIU / SIU) représentent la méthode de contraception réversible présentant le meilleur rapport prix-efficacité disponible à ce jour, en raison de sa grande efficacité et de sa longue durée d'action. Il existe actuellement deux grandes catégories de DIU :
Le stérilet au cuivre, qui agit comme un spermicide et inhibe la motilité et la viabilité des spermatozoïdes dans l'utérus. L’un des principaux avantages du DIU au cuivre est d’agir immédiatement dès l'insertion et de permettre un retour rapide de la fertilité à son retrait. En outre, la durée de vie d'un DIU au cuivre est comprise environ entre 2 à 12 ans, ce qui en fait une méthode de contrôle des naissances à long terme, et l'une des méthodes de contraception les plus efficaces, notamment en termes d’observance.
Le stérilet hormonal, qui se compose d’ un cadre en matière plastique contenant et libérant un progestatif, le plus souvent du lévonorgestrel. Une petite quantité d'hormone est libérée en continu dans l'utérus, ce qui a pour effet d’épaissir la glaire cervicale et de bloquer le mouvement des spermatozoïdes les empêchant ainsi d’entrer dans le col de l'utérus et d’atteindre l'ovule. Le stérilet hormonal peut être efficace jusqu'à cinq ans.

Un modulateur sélectif des récepteurs de progestérone tel que l’ulipristal acétate couplé à un DIU offre une potentielle alternative innovante aux systèmes actuels. C’est pourquoi HRA Pharma développe actuellement un prototype préclinique capable de libérer l’ulipristal acétate à un rythme continu et contrôlé.

UPA – CVR

Le respect d’une prise quotidienne et régulière d'une pilule contraceptive reste l'un des plus grands défis dans le domaine de la contraception. Il existe donc un besoin pour des formes à libération prolongée d'un agent contraceptif. En collaboration avec le Population Council, un leader dans le développement de technologies innovantes dans le domaine de la contraception, HRA Pharma développe actuellement un anneau vaginal contraceptif contenant de l’ulipristal acétate, un modulateur des récepteurs de la progestérone. Ainsi, délivrés localement et par une libération lente, l’ulipristal acétate permettrait une contraception efficace.
Des essais cliniques de phase II ont débuté suite à la confirmation que l’ulipristal acétate pouvait être un contraceptif efficace lorsqu’il est administré par voie vaginale par une formulation à libération prolongée.

fermerVous êtes sur le point de quitter hra pharma
Vous êtes sur le point de quitter www.hra-pharma.com et d’être redirigé vers un site externe qui pourrait ne pas être sous le contrôle de HRA Pharma..
voulez-vous continuer ?